ZERO LOC

Logo ZERO

Voyager Écoresponsable à La Réunion :
5 Solutions pour un Tourisme Durable.

L’île de La Réunion, située à plus de 9 000 km de l’Hexagone, est une destination de plus en plus prisée pour vivre un été en plein hiver, inoubliable. Pour fouler le sol réunionnais, prendre l’avion est impératif. Ce vol de 11h en moyenne dégage à lui seul, pas moins de 669 kg de CO2 par personne, soit 265 litres de kérosène*. Oui, et pour cela, aucune alternative n’existe à ce jour. Cependant, une fois sur l’île, il est possible de poursuivre l’aventure de manière plus écolo et durable.

Définition et principes du tourisme durable

Le tourisme durable englobe une série de principes essentiels pour garantir une approche responsable du voyage. La définition établie par l’Organisation mondiale du tourisme est la suivante : « un tourisme qui tient pleinement compte de ses impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et futurs, en répondant aux besoins des visiteurs, des professionnels, de l’environnement et des communautés d’accueil ».

Pour faire simple, cela peut se résumer par minimiser son impact sur l’environnement en minimisant son empreinte carbone et participer au développement du territoire visité. Nous avons pour cela sélectionné 5 solutions pour vous aider à répondre aux principes de tourisme durable pendant votre séjour sur l’île intense.

1. Explorer l’île en optant pour la mobilité douce

L’île de la Réunion est en proie à de nombreux embouteillages. Malgré les travaux effectués pour agrandir ou ajouter de nouveaux axes routiers, l’île sasphyxie de jour en jour. C’est un fait et les chiffres le prouvent : à ce jour, l’île compte 1 voiture pour 2,5 habitants (contre 1 voiture pour 1,9 habitant en Hexagone).  

Afin de profiter de l’île en toute sérénité, optez pour la mobilité douce pour les trajets de courte et moyenne distance. Vélo, trottinette, ou encore marche à pied, sont des alternatives qui n’émettent aucun CO2 et qui permettent également de ne pas ajouter une voiture de plus aux embouteillages déjà importants aux heures de pointe.

2. Louer une voiture écoresponsable

Pour les distances les plus importantes ou accéder aux hauteurs de l’île, une voiture de location reste indispensable. Oui, une voiture émet du CO2. Mais louer une voiture n’est pas toujours contraire au tourisme durable. C’est justement le cas chez ZERO LOC. Notre objectif : Avoir une flotte responsable et viser la neutralité carbone en investissant dans des projets de mobilité douce sur l’île.

3. Consommer local et privilégier les circuits courts

Voyager responsable, ce n’est pas que se déplacer. Pour limiter votre impact sur l’environnement pendant votre séjour, consommez local et limiter l’achat ou l’utilisation de produits importés. La Réunion regorge de produits locaux de qualité ! Fruits, légumes, artisanat local… Pour trouver votre bonheur, rendez-vous dans les marchés forains incontournables de l’île comme celui de Saint-Paul le vendredi ou de l’Ermitage le dimanche.

4. Repérer les établissements labellisés

De nombreux labels existent aujourd’hui afin de repérer facilement les établissements qui s’engagent dans le tourisme durable. EcoGîte, BioHôtel ou encore Clef Verte vous aident à choisir votre hébergement éco-responsable. Ces labels sont attribués aux établissements qui s’engagent à réduire leur consommation d’eau et d’énergie ainsi que leur production de déchets.

Pour les restaurants, vous pouvez faire confiance aux Etoiles Vertes Michelin, au label Eco-Table ou encore au Greenfood label. Ces labels sont attribués aux établissements qui ne proposent que des plats avec des produits de saison et de proximité, qui ont bannis l’utilisation du plastique et qui luttent contre le gaspillage en proposant des DoggyBag par exemple.

5. Limiter l’utilisation de crème solaire

L’utilisation excessive de crème solaire n’est pas bonne pour les récifs coralliens. En effet, cette crème de protection que nous appliquons sur notre peau se dépose, une fois au contact de l’eau, sur les coraux qui ont besoin des UV pour survivre. Certains composés chimiques, présents dans les crèmes solaires, contribuent alors au blanchiment des coraux et donc, à leur disparition précoce.

Voyager responsable pendant vos vacances à La Réunion ne relève pas de l’impossible. Pour résumer : Roulez responsable pour les courtes et moyennes distances, louez une voiture auprès d’une agence éco-responsable pour les plus longs trajets, consommez local et faites des choix éclairés. Et la Planète vous dit merci !